Spécialité


Le DES de Santé Publique et de Médecine sociale est l’une des spécialisations du troisième cycle des études médicales. Cette spécialité est à la frontière de nombreuses disciplines et son principal caractère distinctif est qu’elle a pour objet le groupe et non plus l’individu. Les connaissances cliniques ne sont pas seulement dédiées à l’activité clinique (soigner un individu), mais sont alliées aux connaissances d’autres disciplines pour promouvoir et améliorer la santé d’une population (soigner le groupe).

Les principaux champs d’action associés à la Santé publique sont les suivants:

  • Épidémiologie et recherche clinique;
  • Gestion de l’Information Médicale, informatique médicale, e-santé;
  • Gestion de la qualité et de la sécurité des soins;
  • Économie de la santé, économétrie;
  • Administration et management des services de santé, politiques de santé;
  • Sciences sociales et humaines;
  • Sciences de l’environnement et santé;
  • Santé communautaire;
  • Biostatistiques;

Une des spécificités de cet internat reste la quasi-nécessité d’acquérir un master 2 dans le champ d’action qui intéresse le plus l’interne.

Une seconde spécificité est que la santé publique n’est pas une spécialité seulement hospitalière, 80% des domaines sont développés hors de l’hôpital!

Que fait l’interne de Santé Publique concrètement?

C’est une discipline où l’on pense en termes de projet et non plus en terme de gestion quotidienne des patients. Il est donc difficile de décrire une journée-type puisque celle-ci s’organise différemment selon l’interne, son projet, et le type de structure dans laquelle il évolue.

La plupart des stages comportent une activité de routine (surveillance d’infection, codage d’activité, récupération de données de recherche, aide méthodologique aux cliniciens…) et un ou plusieurs projets à plus long terme.

La plus grande partie du travail de l’interne sera cependant en relation avec le projet auquel il prendra part: rédaction d’un protocole et mise en place d’une étude, évaluation d’une pratique ou d’un établissement, investigation d’épidémie, formation d’autres professionnels, analyse de l’activité dans un but d’optimisation des coûts, sont des exemples de ce que peut être amené à faire un interne.

Formation théorique

On peut synthétiquement diviser la formation théorique en deux catégories : celle organisée dans le cadre du DES, qu’elle soit nationale ou locale, organisée par les enseignants ou les internes; et la formation à obtenir en complément du DES qui consiste en la réalisation d’un Master 1 et d’un Master 2, quasiment indispensable. La formation peut aussi être complétée par des DU et/ou DIU.

A Lyon, les différentes formations organisées dans le cadre du DES sont les suivantes :

  • Cours de DES mensuels, réalisés par les enseignants locaux et portant sur différentes thématiques pratiques, comme par exemple:

Biostatistiques, Épidémiologie Surveillance Veille Sanitaire, Méthodes de Recherche Clinique, Télémédecine, PMSI, Qualité Sécurité, Systèmes de Santé, Environnement et Santé, Évaluation Médico-Economique, Recherches en Sciences Humaines : psychosociologie des organisations, Géographie de la Santé, Management de projets, Financement et Régulation, Prévention Éducation thérapeutique …

  • Ateliers réguliers à visée professionnelle (communication orale, poster, bibliographie, rédaction de CV…)
  • Le séminaire d’accueil des nouveaux internes, organisé chaque année fin octobre à Paris par le CliSP
  • Un séminaire national, organisé dans une ville différente chaque année au mois d’avril et traitant d’une thématique originale de Santé publique
  • Le CliSPro, séminaire organisé à visée professionnelle chaque année fin juin, début juillet
Maquette du DES

La durée du DES de Santé publique et Médecine sociale est de 4 ans. Au cours de ces 4 années, l’interne devra au moins réaliser 4 semestres dans des services agréés pour la Santé publique, dont au moins 1 dans un service extra-hospitalier. Les 4 autres stages pourront être choisis dans des services agréés pour la Santé Publique ou d’autres spécialités.

La réforme du 3ème cycle a précisé la maquette du DES de Santé Publique, (pour plus de précisions, voir le site du CLiSP : lien).

L’interne devra de plus acquérir des connaissances de base dans différents domaines selon son avancement dans le DES.

Coordonnateurs

Coordonnées du coordonnateur local et interrégional et de son secrétariat:

Cyrille COLIN  Professeur des Universités Praticien Hospitalier en Épidémiologie, Santé Publique et Économie de la Santé

cyrille.colin@chu-lyon.fr
Secrétariat
Mme Dominique BOUVARD – Tél. : 04 72 11 57 71
Débouchés

Les débouchés au décours du DES de santé publique sont très nombreux et bien souvent méconnus. Ils sont majoritairement extra-hospitaliers. A titre d’exemple voici une liste non exhaustive :

  • Hospitalo-universitaires : Service d’hygiène, d’information médicale, de biostatistiques, Centres d’investigation clinique,…
  • Extra-hospitalier :
    • Institutionnel : Administration publique, ARS, Collectivités locales et territoriales, sécurité sociale, ministère de la santé
    • Organismes internationaux : OMS, ONUSAID etc…
    • Associatif : Humanitaire (Associations internationales)
  • Privé :
    • Laboratoires,
    • Entreprises de consulting (recherche, tarrification,…)
  • Créer son entreprise!

Si vous désirez plus d’informations concernant les débouchés, vous pouvez consulter les résultats d’une étude concernant le devenir des anciens internes de santé publique dans le bulletin du CliSP d’Avril 2012 (p.29).

Où trouver d'autres informations?

Si vous désirez plus d’informations sur la santé publique, vous les trouverez principalement sur le site du CliSP. Nous vous conseillons particulièrement de lire deux articles décrivant la spécialité ici et . Si vous voulez savoir quelle est la vie d’un médecin de santé publique, vous trouverez des interviews d’Anciens internes de santé publique dans les bulletins du CliSP à la rubrique AISP.